axones et autres propagations saltatoires

ce blog est un lien entre mes neurones et ses lecteurs

231108

telling them

cette fois ci c'est sur ...

nous avons la gauche la plus conne au monde !
ps

Posté par @m à 19:19:00 - Commentaires [17] - Permalien [#]

Commentaires

    pêt de lapin

    comme quoi les efforts sont toujours récompensés. depuis 2002 ils étaient au taquet pour décrocher ce titre. maintenant c'est fait. respect.

    Posté par le quincaillier, 241108 à 11:42:57
  • au secours....

    c'est vrai, où est le contre pouvoir ? Merci Hollande d'avoir pourri le ps....

    Posté par nath, 241108 à 19:17:37
  • Bien fait!

    Je devais voter une motion et puis ensuite voter pour le futur ou futurex ou exfutur secrétaire général....Ben je n'ai rien fait. Je n'ai même pas renouveler mon adhésion. Tant pis pour eux! Le parti a perdu depuis longtemps sa crédibilité, son identité...et aujourd'hui une super militante bien désabusée!
    j'espère que l'on est nombreux!

    Posté par doppelganger, 241108 à 19:50:07
  • Que d'émotion

    Triste spectacle en effet...
    Début de la fin? Fin d'un début? Fin ou Début? ou rien du tout.

    Pouha!!!
    Allez un peu de sang froid.
    On en reparle dans 4 ans. Je ne serais pas étonné que d'ici là nos mémoire auront flanché. Novembre 2008 ne sera même plus un souvenir.
    Notre paysage politique aura encore bien changé, et les médias nous auront encore bien aidé à nous le façonner.

    Et oui, qu'on se le dise, 4 ans encore, sans contestation possible.
    Quand bien même elle existerait, quand bien même, dans le meilleur "de nos" mondes elle pourrait être socialiste, elle ne servirait à rien: queudal: IMPOSSIBLE avec l'autre débilomégalo d'un mètre vingt de haut.
    Aujourd'hui, dans le sarkoland, la contestation ne peut exister que dans les urnes, c'est ce qu'il ne faudra pas oublier. Il ne faudra pas gagner, seulement le battre, lui et son peuple.

    Stop aux fantasmes, un peu de réalisme et gardons le cap: celui la, quoi qu'il en coûte...

    Détestons le encore plus , et peut être que nous nous aimerons à nouveau dans cette famille toute merdique de gauche ?

    Posté par To, 241108 à 21:02:45
  • Et ho

    Zyva, tu traites Martine là ?!

    Posté par Social-traitre, 261108 à 13:37:26
  • ?

    Hein?

    Posté par To, 261108 à 20:18:28
  • La troupe du Splendide me faisait rire, elle au moins...

    Martine, Segolène, François, Dominique et toute la troupe sont à l'affiche de cette tragi-comédie humaine depuis de nombreux mois de représentation. Le spectacle est mauvais, les critiques sont nombreuses mais la tournée ne semble malheureusement pas prête de s'arrêter... et ils ne semblent même pas fatigués !
    Je ne crois plus en ce parti et j'espère qu'il va totalement imploser pour que tous ces comédiens soient envoyés en orbite pour bien longtemps.
    Je crois par contre toujours à certaines valeurs qui me paraissent de gauche, alors je suis attentive à tout nouveau mouvement qui porterait avec sincérité et dynamisme mon idéal social et humaniste. Bonne chance à ce futur regroupement.

    Posté par knitwoman, 281108 à 13:36:13
  • Que d'émotion!

    Que d'émotion... donc.

    Posté par To, 281108 à 21:01:46
  • "Ca devient difficile d'être de gauche. Surtout quand on n'est pas de droite."

    Posté par franchineu, 281108 à 22:46:21
  • et après ?

    Au risque de me répéter, je revendique mon attachement à gauche, et cela ne me semble pas incompatible avec le fait de décrier le PS actuel. J'ai cependant un peu le sentiment que gauche est devenu un gros mot ou un sujet tabou dont on n'ose plus parler ! Qu'à cela ne tienne, j'aimerais connaître vos avis sur l'avenir de la gauche, et autour de quelles idées peut-elle avancer !

    Posté par knitwoman, 291108 à 19:25:39
  • La gauche et l'avenir...

    Malgré tout ce qui vient de se passer, ce triste spectacle auquel nous assistons depuis au moins 2002 (dans la vie politique française, au niveau globale, pas qu'au PS), il semble que nombreux soient les gens qui, se (s'auto)situant à gauche politiquement se posent encore et toujours les même questions : " Quel peut-être l'avenir de la gauche et autour de quelles idées ?"

    Effarant ...

    A mon sens, cette interrogation est la racine même du mal de (toute)la gauche. Mais comment ? Comment s'interroger sur ce que sont, doivent et pourraient être les idées d'un grand parti de gauche et dans le même temps s'en réclamer, et même parfois le représenter voir le fédérer (explosions des adhésions au PS, parce qu'au modem, c'est trop petit...).

    Dans un contexte de crise, dans un contexte où il n'échappe à personne (même chez eux) que le néo-libéralisme (ou néo classicisme) est un échec total, dans un contexte "d'urgence sociale" encore jamais connu depuis des décennies... la gauche se posent encore ce genre de questions... ??? ... faut m'expliquer là.

    L'avenir n'est pas dans ces questions. L'avenir est écrit en partie de çà de là, dans certains ouvrages, il fut cité par ci par là dans des meetings, de grands discours qui réunissaient des gens qui ne s'interrogeaient pas; eux. L'avenir de la gauche est fondé sur deux ou trois valeurs, simples, basiques. Conservateur ? peut-être, conservateur sur des idées qui resteront neuves, progressistes tant qu'elle ne seront pas appliquées, misent en œuvre. En france elles ne l'ont été que deux ans, entre 1981 et 1983, un gouvernement de gauche plurielle à tenté de prendre le relais (il s'est trompé... souvent...trop d'interrogations?).

    L'avenir de la gauche ne peut-être autre chose que de GOUVERNER. L'avenir de la gauche c'est de "faire". La faillite de la gauche s'est la masturbation intellectuelle. Que la gauche gouverne; et dans ce temps là les questions se poseront et à nous "gens de gauche" de lui donner les réponses, les corrections (autrepart que dans les urnes).

    Les idées de gauches ? C'est très simple, elles ne sont pas de droite lol... non sans rire, si vous doutez, il suffit de résumer l'action présidentielle et gouvernementale de ces 6 dernières années en évitant tout les pièges posés ici ou là qui tendent à paupériser les esprits pour se rappeler si simplement aux idées de gauche.

    Mais toute la gauche palabre, et rien à cette heure ni demain ne change. Qu'elle (re)construise le bien commun, quelle bâtisse sur le sens commun.

    Posté par Ted, 301108 à 09:25:16
  • Ted, merci de ta réponse !

    Pour moi, le débat ne se situe pas sur la question du choix des valeurs à porter. Elles sont claires dans mon esprit et je sais celles que je souhaite défendre. En ce sens, j'ai sans doute mal formuler ma question.

    A l'échelle locale ou régionale, il me semble que la politique trouve assez facilement ses marques en travaillant sur des problématiques concrètes et directes. En tant que simple citoyenne, il m'est possible de faire l'analyse des projets débattus et mis en oeuvre. A mon sens, à l'échelle nationale mais surtout européenne et internationale, la politique a plus de mal à se définir, les prises de position sont sensibles, les interférences nombreuses et les débats infinis.

    La gauche agit déjà depuis longtemps à l'échelle locale et régionale, elle est souvent reconnue dans ses actions car reconduite lors de différents scrutins, elle n'est pas que dans la masturbation intellectuelle... et pour autant elle n'est pas en position de force pour GOUVERNER depuis de longues années. Il me semble donc légitime de poser la question de ce qu'est son avenir politique à ces échelons. Je ne pense pas que quiconque détienne la vérité à ce sujet alors j'aime encore les débats d'idée (et du coup la masturbation ?...)...

    Posté par knitwoman, 301108 à 21:04:24
  • vous tous > j'apprécie grandement ce "débat" ... être de gauche aujourd'hui n'est donc pas une utopie.
    merci à vous !!!

    Posté par Bat', 011208 à 09:56:24
  • En somme, et probablement... au niveau national et européen au moins, il s agirait plutôt de s'interroger sur l'avenir du "politique" tout court.

    J'ajoute quand même pour ce qui est du national, que la gauche sera ce que les "gens de gauches" en feront.

    Un scrutin local n'implique peut-être pas l'électeur à opérer un choix de société. Si un jour la gauche gouverne, peut-être qu'au niveau local elle se verra dispensée de colmater les brèche et de poser des pansements.

    Posté par Ted, 011208 à 13:43:37
  • utopie

    bonjour Ted. ce n'est pas demain que la gauche gouvernera. le PS peut-être, mais pas la gauche. c'est pourquoi poser des pansements et colmater les brèches resteront des actions très locales. les assosiations, organisations, mouvements caritatifs se multiplient afin de suppléer les nombreux gouvernements successifs, de droite ou du PS (mais pas de gauche), qui n'ont pas su ne serait-ce que pallier des problèmes essentiels de société tels l'accés à la nouriture ou au logement pour les plus démunis.
    La gauche nationale sera "ce que les gens de gauche en feront" lorsqu'il y aura concordance entre les besoins et des propostions adéquates plutôt qu'un unique barage ridicule contre la droite.
    L'avenir du politique aurait pu prendre de la matière en proposant autre chose que de financer (combien de milliards déjà ?), afin de le "sauver", un système économique ô combien inégal entre les humains. Qu'a-t-elle proposée la gauche pour sortir de notre système suicidaire ?
    Rien. Nada.

    Posté par la farine, 021208 à 13:40:16
  • Bonjour la farine.

    Nous sommes à peu près d'accord.
    Surtout sur "le lorsqu'il y aura concordance entre les besoins et des propositions adéquates " mais moins sur le "plutôt qu'un unique barrage ridicule contre la droite." Les deux simultanément c'est mieux.

    Il y a des gens de gauches au PS, il faut se renseigner, mais il y en a je te l'assure...(Nouvelle Gauche de larouturrou, et même la motion de Hamon sous bien des aspects...), bon... pas aux "bonnes places" ni aux bons endroits, ok. Et ils proposent des choses, renseigne toi, ou si tu veux quelques référence, je me ferai un plaisir de t'en donner.

    Voilà...

    Pour tout ce qui est des mouvements caritatifs, assoc'... tout à fait d'accord avec toi aussi.

    Quand je dis la gauche, je n'entend pas que le PS...

    Posté par Ted, 021208 à 16:56:16
  • tendances

    Croyez-vous que la tendance mondiale est à la solidarité, à la recherche de l'égalité des chances et des droits, au partage et à la liberté de penser ? Je vois beaucoup de gouvernants qui prônent la sécurité, le repli nationaliste, l'individualisme et le culte religieux,... et la censure guette les esprits libres. Le pouvoir économique dicte la conduite à tenir et le politique fait la carpette, en épongeant les dettes. La couleur générale s'éloigne plutôt d'un idéal de gauche, non ?
    Pour exemple, la répartition au parlement européen de tous les partis politiques représentés (issu des dernières élections de 2004) -> consultez ce lien http://www.europe-politique.eu/parlement-europeen-2004.htm

    Posté par knitwoman, 021208 à 21:53:57

Poster un commentaire